le Projet

Du cœur de la Riviera…

Avec la construction de la ligne ferroviaire du Saint-Gothard à la fin du XIXe siècle, la pierre naturelle de la Riviera a été diffusée dans toute la Suisse. Des monuments et édifices publics – principalement des gares, des banques et des bâtiments gouvernementaux – construits avec du gneiss de la Riviera ou des décors en marbre de Castione se retrouvent dans tout le pays, de Cointrin à Saint-Moritz, de Boncourt à Chiasso.

La pierre de la Riviera est aussi arrivée jusqu’au toit de l’Europe, atteignant l’altitude de 3454 m au Jungfraujoch, à cheval entre les Alpes bernoises et valaisannes, et on la retrouve dans presque tous les chefs-lieux des cantons ainsi qu’au Liechtenstein.

le Projet

…au reste du monde

La pierre de la Riviera a également traversé les océans, les steppes et les déserts. On la retrouve à New York, pour les nombreuses sculptures de la villa Rockfeller, une des familles les plus riches du monde, à Moscou, en Arabie Saoudite et aussi dans le presque inaccessible Kazakhstan, où elle orne quelques éléments du futuriste opéra d’Astana inauguré en 2013. Dans la péninsule italienne voisine, on ne peut manquer de rappeler le modèle en trois dimensions de la région du Gothard, pesant 24 tonnes, qui fut exposé à l’EXPO de Milan en 2015, fabriqué par l’entreprise Ongaro Graniti SA à Cresciano. Le gneiss de la Riviera a bénéficié aussi d’une consécration papale: le Pape Benoît XVI a en effet béni à Pavia, le 22 avril 2007, l’étoile en gneiss fabriquée dans la carrière Sangiorgio à Lodrino, qui représente la première pierre du convent augustinien édifié à côté de la basilique San Pietro in Ciel d’Oro.

le Projet

La Pierre comme élément de valorisation du territoire

Le dénominateur commun de la région de la Via della Pietra, à savoir la Riviera, la partie basse de la Leventina et du Val Blenio, ainsi que le nord de la région de Bellinzona, c’est de montrer un paysage de pierre.

Ce territoire est, en effet, doublement lié à la pierre, dans un sens simplement naturaliste, mais aussi pour tout ce qui touche aux aspects historiques et sociaux en lien avec cette ressource naturelle.

Du point de vue purement géologique,on se trouve véritablement au cœur le plus profond des Alpes. Durant la Préhistoire déjà, la pierre a profondément marqué ce territoire. A partir du Moyen Age tardif, la région est située sur le parcours de la Via delle Genti et elle est caractérisée par son lien avec la pierre de construction jusqu’à l’époque moderne. Aujourd’hui encore, la Riviera représente le plus important bassin d’extraction de pierre naturelle en Suisse du point de vue du volume des matériaux extraits.

Itinéraires à travers des paysages de pierre

La Nature de la Pierre
La Pierre est l’élément de base de tout environnement naturel, sur lequel la biodiversité se développe. Découvrez les divers aspects de la nature de la pierre, son importance dans le modelé du paysage, ses interactions avec les organismes vivants et l’Homme.
Travailler la Pierre
Durant des millénaires, la Pierre a été le matériau de construction privilégié dans les vallées du Sud des Alpes. Découvrez les mille facettes de la transformation de la pierre, les œuvres qu’elle permet de réaliser et comment l’Homme a réussi à la façonner et à l’exploiter.
Vivre avec la Pierre
La Pierre a toujours été l’élément central de la géographie, de l’histoire et de l’économie de la Riviera. Découvrez les témoins silencieux des modifications territoriales et sociales qui se sont succédé entre Bellinzona et les trois Vallées Ambrosiennes.

Crédits & Sources

Commandataire
Associazione Via della Pietra
CP 509
CH-6702 Claro
Concept, graphisme et cartographie
Cristian Scapozza
Milan P. Antonovic
Istituto scienze della Terra
SUPSI
Textes et documentation
Cristian Scapozza
Istituto scienze della Terra
SUPSI
Stefano Zerbi
Istituto materiali e costruzioni
SUPSI
Andreas Küng
Istituto materiali e costruzioni
SUPSI
Traductions
Géraldine Regolini
Simon Martin
Bureau d'étude Relief
Photographies
Toutes les photographies ont été
réalisées par

Cristian Scapozza
Istituto scienze della Terra
SUPSI
Autres photographies :
reproduites avec l’autorisation des ayant droits

Bellinzona, Palazzo Civico
Anselmina Ferla
Aristide Cavaliere
© Ritter Edizioni


Biasca, Borgo
© QdiRGrafic, Biasca

Biasca, Giustizia
Raffaella Laorca (1992)
silografia del 1508


Biasca, Grotti di Biasca
© Ufficio federale
di topografia swisstopo


Claro, Via Cantonale
© Archivio di Stato
del Cantone Ticino
7-8.06.1908


Lodrino, Alpe Negrös
Filippo Schenker
Istituto scienze della Terra
SUPSI


Malvaglia, San Martino di Tours
© QdiRGrafic, Biasca

Semione, Cappella dei Morti
© QdiRGrafic, Biasca